Par Andrée-Ann Parent, étudiante au doctorat de premier cycle en pharmacie, sous la supervision d’Alexandre Chagnon, pharmacien

English follows

Introduction

Avec la survenu de la pandémie et les changements occasionnés au niveau des soins de santé, plusieurs canadiens se sont tournés vers les services de téléconsultation avec un professionnel de la santé. La plateforme Question pour un pharmacien, en ligne depuis octobre 2015, est un site permettant la communication confidentielle entre un patient et un pharmacien bénévole de l’équipe.

Objectifs

Dans cette optique, nous avons décidé de vérifier l’impact d’un service de téléconsultation asynchrone sur l’intensité de l’anxiété ressenti par le patient-utilisateur et les aspects ayant une incidence positive et négative sur celle-ci.

Méthodologie

Un court sondage de 7 questions (qualitatives et quantitatives) a été transmis électroniquement à des patients ayant utilisé le service de Question pour un pharmacien au cours des dernières semaines. Les données (n=100) qui en résultent concordent avec la littérature disponible sur le sujet et sont, pour le moins, encourageantes.

Résultats

Comme nous voulions valider l’incidence de l’utilisation de la plateforme sur l’anxiété du patient, ceux-ci ont été questionné sur le niveau (échelle 1-10) qu’ils attribuaient à leur anxiété avant et après l’utilisation de la plateforme, ainsi que sur les causes accessoires et les aspects atténuateurs.  

Un impact positif sur le niveau d'anxiété du patient-usager a été observé chez 58% des patients-utilisateurs, tandis que respectivement 36% des patients-utilisateurs et 6% des patients utilisateurs ont mentionné que l'intervention du pharmacien n'avais pas eu d'impact sur leur niveau d'anxiété ou avait eu un impact négatif sur celui-ci (figure 1). En moyenne, l'ensemble des patients-utilisateurs ont rapporté que la réponse fournie par le pharmacien avait réduit leur niveau d’anxiété de 20,24%. Ce résultat est très encourageant, démontrant que même sans contact direct, le pharmacien peut avoir un impact positif sur le niveau d'anxiété d'une grande proportion de patients.

Figure 1.

Parmi les causes justifiant un niveau d’anxiété avant la consultation, on retrouve la nature de la situation de santé à l’origine de la question (29%), la présence d’une condition de santé prédisposante (dépression, anxiété généralisée, etc.) (17%) , l’impossibilité d’obtenir un rendez-vous avec un médecin (26%), la situation actuelle de pandémie (13%) et un questionnement en lien avec un enfant (13%).  
Les aspects ayant un impact positif en lien avec l’utilisation de Question pour un pharmacien implique directement le professionnalisme du pharmacien : la clarté et la quantité d’informations transmises (71%), le niveau de professionnalisme élevé (32,3%) ainsi que le délai rapide avant d’obtenir une réponse (41%). Bien évidemment, la confidentialité offerte par ce type de service (19%), la simplicité d’utilisation (29%) et la facilité d’accès (29%) ont aussi eu un impact non-négligeable (N.B. les patients pouvaient sélectionner plus d’une option).

Profil des utilisateurs questionnés

Les premières questions nous ont permises de mieux cerner les répondants (figure 2). Les femmes correspondent à la majorité des utilisateurs avec une proportion de près de 75% des répondants. La tranche d’âge majoritaire est représentée par les 50-64 ans (29%), suivi de près par les 25-34 ans (25%). Lors d’une étude réalisée antérieurement sur le profil des patients utilisant la plateforme, les résultats avaient démontré que les femmes étaient les utilisatrices principales (72%) que la tranche d’âges majoritaire était représentée par les 25-34 ans (32%).

Figure 2.

Sujet concerné par la demande conseil

Sans grande surprise, les questions formulées concernaient la personne à l’origine de la demande de consultation (78%). Certains patients se questionnaient aussi par rapport à leur enfant (15%) (figure 3).  Ceci correspond au type de conseil offert en pharmacie d’officine.

Figure 3.

Recherches initiales

Nous nous sommes aussi interrogés à savoir si, dans l’ère du patient Google, nos usagers utilisaient d’autres sources d’informations électroniques (figure 4). Comme nous avons pu le constater, les réseaux sociaux (3%) et les sites de recherche par mots clés comme Google™ (14%) sont émergents dans la recherche de diagnostic. Près de 54% des utilisateurs avaient cependant recherché une réponse en lien avec leur symptômes sur le site Question pour un pharmacien et 22% n’ont pas recherché d’informations par le biais d’une autre méthodes électroniques.

Figure 4.

Conclusion

À la lumière des résultats obtenus, il est clair qu’un tel service est apprécié par le patient-utilisateur et que son impact sur le quotidien de ceux-ci sera favorable.

À propos de Question pour un pharmacien

Question pour un pharmacien est une organisation conforme à la PIPEDA, la PIPA, la PHIPA et l'ARPPIPS qui fournit une plateforme de télésanté aux patients et aux pharmaciens canadiens pour se connecter. Chaque jour depuis 2017, des centaines de patients utilisent ce service pour recevoir des soins. Ce service a reçu le prix de l'innovation 2017 du Collège des pharmaciens du Québec, le prix Priorité aux patients 2018, une bourse d'honneur du ministre de l'Économie et de l'Innovation du Québec en 2019 et le prix Entreprise en démarrage de l'année 2019 de l'ADRIQ.


Survey: Impact of using the Ask Your Pharmacist platform on the level of anxiety reported by the patient-user.

By Andrée-Ann Parent, pharmacy student (PharmD.) under the supervision of Alexandre Chagnon, pharmacist

Introduction

With the onset of the actual pandemic and its repercussions on health care, many Canadians have turned to teleconsultation services regarding health professional’s advice. The Ask Your Pharmacist platform, online since October 2015, is a website allowing confidential communication between a patient and connected pharmacists.

Outcomes

With this in mind, we analyze the impact of an asynchronous teleconsultation service of pharmaceutical advice on the anxiety felt by the patient-use and the aspects having a positive and negative impact on it.

Methodology

A short survey of 7 questions (qualitative and quantitative) was sent electronically to patients who had used the Ask Your Pharmacist platform in the past few weeks. The resulting data (n = 100) are consistent with the available literature about the subject and are, to say the least, encouraging.

Results

Anxiety arising from the perceived or suspected health problem

Since we wanted to measure the impact of using the platform on the patient's anxiety, they were asked to rank their level (scale 1-10) before and after using Ask Your Pharmacist (figure 5).  They were also asked to identify causes linked to rising anxiety levels as well as aspects mitigating it.

A positive impact on the level of anxiety of the patient-user was observed in 58% of the patient-users, while respectively 36% of the patient-users and 6% of the patient patients mentioned that the pharmacist's intervention had not had no impact on their anxiety level or had a negative impact on it (Figure 5). On average, patient-users reported that the response provided by the pharmacist reduced their anxiety level by 20.24%. This result is very encouraging, demonstrating that even without direct contact, the pharmacist can have a positive impact on the level of anxiety of a large proportion of patients.

Figure 5.

Among the leading causes of high anxiety levels before consultation, we have the reason behind the consultation itself (29%), the presence of a predisposing health condition (depression, generalized anxiety, etc.) (17%), the inability to obtain a doctor’s appointment (26%), the current pandemic situation (13%) and questions related to one’s child (13%).

The aspects having a positive impact of using Ask Your Pharmacist directly involves the pharmacist’s professionalism: the clarity and quantity of information transmitted (71%), the perceived level of professionalism (32%) as well as the short delay before response (41%). Obviously, the confidentiality offered by this kind of service (19%) and the ease of use and access (29%) have also had a significant impact (N.B. patients could select more than one option).

Profile of users

The first questions allowed us to know our patients better (figure 6). Women correspond to the majority of users with a proportion of almost 75% of respondents. The age group that is the most represented  is the 50-64 year-olds (29%) closely followed by the 25-34 year-olds. In a previous study about the profile of patients using Ask Your Pharmacist, results showed that women were the main users (72%) and that the majority age group was represented by the 25-34 year-olds (32%).

Figure 6.

Subject concerned by the request

Unsurprisingly, most of the questions directly concerned the patient-user (78%), followed by questions regarding their children (15%) (figure 7). It concurs with the type of advice given in community pharmacies.  

Figure 7.

Initial research

We also wondered if, in the age of Dr. Google, our patients used other electronic sources of information (figure 8). As we can see, social media (3%) and search engines like Google™ (14%) are emerging. However, Almost 54% of the users had previously looked for a response related to their symptoms on the platform itself and 22% had not looked for information using any other electronic research.  

Figure 8.

Conclusion

In light of the obtained results, it is clear that this kind of service is appreciated by the patient-user and that it has a positive impact on their daily lives.

About Ask your Pharmacist

Ask your Pharmacist is a PIPEDA, PIPA, PHIPA and ARPPIPS compliant organization which provide a telehealth platform for Canadian patients and pharmacists to connect. Everyday since 2017, hundreds of patients use this service to access reliable information. This service was awarded with the 2017 Innovation Award from Quebec College of Pharmacists, the 2018 Patients First Award, the 2019 Award of Honor from Quebec’s Economy and Innovation Minister and the 2019 New Business Award from ADRIQ.